Construction durable

La façon dont nous construisons est importante lorsqu’il en va du développement durable de la Suisse (voir Conseil fédéral, Stratégie Développement durable 2016-2019, 27.1.2016: p. 19). Cela vaut tant pour les bâtiments et les infrastructures que pour le développement des quartiers et des sites et l’aménagement du territoire.
Le concept de construction durable repose sur le modèle des 3 piliers avec les dimensions société, économie et environnement. En conséquence, il doit contribuer à la solidarité sociale, à l’augmentation de la capacité économique du pays et à une gestion responsable des fondements naturels de la vie.
Avec près de 60 mia de francs d’investissements par an, le domaine de la construction en Suisse offre un fort potentiel d’action. Pour en tirer pleinement parti, tous les groupes d’intérêts impliqués dans le cycle de vie doivent assumer leur responsabilité, depuis le financement, la planification et la réalisation jusqu’à l’exploitation et à la déconstruction. Il s’agit notamment de:

  • conserver ou d’augmenter les qualités urbanistiques
  • assurer la santé, la sécurité et le confort
  • réaliser des infrastructures et un approvisionnement de base durables
  • renforcer la capacité concurrentielle de l’économie suisse de la planification, de la construction et des biens immobiliers
  • promouvoir les investissements dans des biens immobiliers durables
  • minimiser les coûts du cycle de vie
  • conserver les milieux naturels et la diversité des espèces
  • gérer efficacement les ressources
  • minimiser les impacts environnementaux (sol, eau, climat, air)
  • promouvoir la solidarité sociale.

Le défi particulier de la construction durable est de faire une pesée des intérêts sociaux, individuels et institutionnels, de tenir compte des réalisations en cours et des projets, et de concilier le tout. Le NNBS offre une plateforme dans ce but, souhaite susciter des actions concrètes et les soutenir efficacement.

Standard Construction durable Suisse SNBS

Le SNBS propose un concept général de construction durable en Suisse. Le SNBS Bâtiment comprend le bâtiment lui-même et le site dans le contexte de son environnement. Il permet de tenir compte équitablement et le plus complètement possible des besoins de la société, de l’économie et de l’environnement dans la planification, la construction et l’exploitation. La condition est une vue d’ensemble du cycle de vie d’un bien immobilier.
Les objectifs du SNBS ont été fixés en fonction de la stratégie de développement durable du Conseil fédéral et décrits au moyen de critères et d’indicateurs appropriés. Lorsque c’était possible, on a utilisé ce qui existait et a fait ses preuves et on a ajouté des nouveautés là où c’était nécessaire. La première version a été publiée en 2013, puis testée sur 28 bâtiments au cours d’une phase pilote. Depuis cette date, le standard a été révisé plusieurs fois en raison des expériences faites. L’objectif a toujours été d’élaborer un instrument d’application simple qui apporte une plus-value au secteur de la construction et de la planification.
Le SNBS a été développé à l’initiative de l’économie et des pouvoirs publics. Son développement a été financé par l’Office fédéral de l’énergie via le programme SuisseEnergie. Ce large soutien lui donne de la crédibilité. Le standard est soutenu et développé par le Réseau Construction durable Suisse (NNBS). Il s’est fixé pour objectif de:

  • élaborer un concept qui couvre la construction durable dans son ensemble, mais qui met aussi l’accent sur les points essentiels
  • inclure la culture suisse de la planification et de la construction
  • intégrer les instruments et labels suisses éprouvés
  • optimiser la charge pour les utilisateurs pendant la planification

Depuis fin août 2016, le SNBS est disponible dans sa version 2.0 actuelle. Par rapport aux versions antérieures, elle est devenue encore nettement plus souple et cohérente. Une procédure de certification est venue s’y ajouter. Elle permet au maître d’ouvrage de faire confirmer ses prestations en matière de développement durable par une instance neutre. Il est possible actuellement de faire certifier les types d’utilisation Bureau/administration et Habitation, qu’il s’agisse de nouvelles constructions ou de bâtiments existants. Des utilisations mixtes avec des commerces au rez-de-chaussée sont possibles. Si aucune certification n’est visée, le standard peut aussi être appliqué à d’autres utilisations. Dans la pratique, des écoles ou des bâtiments de production, par exemple, ont déjà été évalués avec le standard.